Skip Ribbon Commands
Skip to main content
לוגו הספרייה הלאומית

Education Explore Learn Experience

Oulpan à Eilat, 1962


Description détaillée

Cette photographie provient de la Collection Eddie Hirshbein de la Bibliothèque Nationale d’Israël. Ce cliché a été pris à Eilat en 1962, et montre des élèves en train d’étudier dans un Oulpan – une école d’apprentissage de l’hébreu pour les nouveaux immigrants israéliens.

Cette classe est composée de jeunes adultes, aussi bien des femmes que des hommes. L’homme debout au centre de la photo semble être l’enseignant. Il tient une feuille de papier avec la lettre « מ ם », ce qui laisse entendre qu’il s’agit d’une classe de débutants en train d’apprendre l’alphabet hébraïque. L’enseignant et les élèves portent des vêtements décontractés caractéristiques des années 1960, notamment des shorts et des sandales. Le mobilier de la classe est sommaire, et l’on peut voir sur les tables des ustensiles d’écriture et des brochures.


Souhaitez-vous en savoir plus ?

Oulpan - le premier Oulpan d’hébreu a été créé en 1949 à Jérusalem. Son objectif était d’enseigner la langue hébraïque et la culture israélienne aux nouveaux immigrants, afin de faciliter leur intégration. Depuis, des centaines d’Oulpanim ont été créés en Israël, et le public cible s’est également élargi. En effet, les Oulpanim enseignent l’hébreu non seulement aux immigrants potentiels, mais également aux touristes et aux travailleurs étrangers. 

L’immigration en Israël au début de la création de l’État - les premières années de l’État d’Israël furent marquées par une grande vague d’immigration provenant des quatre coins du monde. Au cours des trois premières années et demie, 688 000 nouveaux immigrants arrivèrent en Israël, ce qui doubla le chiffre de la population israélienne. Ces immigrants étaient pour la plupart des survivants de la Shoah venus d’Europe, et des réfugiés des pays arabes. Cet afflux de Juifs était très positif pour le pays, mais nécessitait de nombreuses ressources. En effet, ces immigrants avaient besoin de logements et d’emplois, et devaient également s’intégrer dans la société israélienne. C’est pourquoi une campagne de grande envergure fut lancée, afin de leur enseigner l’hébreu. 

L’Aliyah dans les années 1960 - Cette photographie montre de nouveaux immigrants (olim) dans les années 1960. Au cours de cette décennie, 427 828 nouveaux immigrants arrivèrent en Israël, soit près du double de la décennie précédente et de la décennie suivante. La majorité des olim de cette période était originaire du Maroc et de Roumanie, mais un nombre relativement important provenait également d’Union soviétiqueCette grande vague d’immigration fut notamment déclenchée par la victoire de la guerre des Six Jours et par l’euphorie qui s’ensuivit.


Suggestions pédagogiques