Presse Juive du Passé > The Occident and American Jewish Advocate [Anglais]

Tous les journaux

Langues

Sections

Pays de publication

Années de publication

Rechercher des journaux dans les années
The Occident and American Jewish Advocate [Anglais]
Fréquence: mensuel, hebdomadaire
Langue: Anglais
Période:
1843 - 1869
Pays: États-Unis
Lieu de publication: Philadelphie (USA)
Rédacteurs: Isaac Leeser (1843-1868), Mayer Sulzberger (1868-1869)

 

Le défenseur de l'Occident et des juifs américains : mensuel consacré à la diffusion du savoir sur la littérature et la religion juive (The Occident and American Jewish Advocate: A Monthly Periodical Devoted to the Diffusion of Knowledge on Jewish Literature and Religion) fut lancé en avril 1843 par Isaac Leeser, le plus célèbre dirigeant et porte-parole du judaïsme traditionnel des Etats-Unis d'avant la guerre civile. Publié à Philadelphie, où son fondateur était le leader spirituel de la congrégation séfarade et portugaise Mikveh Israel, ce fut le premier magazine juif à connaître du succès aux Etats-Unis. Mensuel pendant ses seize premières années d'existence, il devint hebdomadaire entre avril 1859 et mars 1861. Après le décès de Leeser en février 1868, son disciple Mayer Sulzberger, qui devint plus tard un juge célèbre, le remplaça comme rédacteur en chef. La publication cessa au bout d’un an environ.
 
Leeser est né en Westphalie, berceau du judaïsme réformé, un mouvement auquel il s’opposa férocement tout au long de sa carrière publique. Sa source d’inspiration journalistique était double. Il avait suivit de près le récent développement des journaux juifs en Angleterre, en France et dans les territoires allemands ainsi que celui de la presse chrétienne religieuse de son pays. Mais il cherchait plus particulièrement à s’opposer à un journal missionnaire destiné aux juifs américains. Le double titre qu’il donna à son journal reflète ces deux préoccupations immédiates. The Occident fut probablement choisi pour des raisons de symétrie avec Der Orient, un périodique juif allemand fondé à Leipzig par Julius Fürst trois ans auparavant. Le Défenseur des juifs américains (American Jewish Advocate) rappelle Le Défenseur d’Israel (Israel’s Advocate) (1823-1827), le journal missionnaire publié par la Société américaine pour l’Amélioration de la Condition des Juifs. Les missionnaires avaient annoncé le projet d’un nouveau journal La Chronique juive (Jewish Chronicle), qui commença à paraître en 1844.
 
Leeser défendit le judaïsme dans la presse pendant plus de dix ans avant la création de The Occident. Il fut le premier dirigeant juif américain à évaluer le vaste potentiel de la presse écrite pour la défense des juifs et la promotion du judaïsme. Il poussa également à l’implantation en Terre d’Israel. Parmi les collaborateurs marquants de The Occident, on peut noter Mordecai Manuel Noah, et un Américain récemment converti au judaïsme, né à Philadelphie et vivant en Palestine, Warder Cresson. Les efforts conjugués des juifs et des non-juifs en faveur d’une implantation productive en Terre sainte trouvèrent leur expression dans les pages de The Occident.
Tout au long de son existence, The Occident protesta énergiquement contre toute forme de discrimination contre les juifs, et contre les moindres changements du rituel ou de la liturgie juifs. Les traditionnalistes au sein du Rabbinat américain comme Abraham Rice de Baltimore, Sabato Morais, successeur de Leeser à Mikveh Israel, et Bernard Illowy à la Nouvelle Orléans trouvèrent dans ses pages une plateforme sympathisante.
 
Leeser évita les controverses politiques, particulièrement celles concernant les problèmes délicats de l’esclavage et de la Guerre civile et exerça un contrôle éditorial sur les autres sujets également. Cependant, il ouvrit les pages de son journal à ses opposants, y compris Isaac Mayer Wise.
 
Leeser fut tout d’abord un dirigeant religieux juif américain, mais à travers sa traduction de la Bible, ses publications liturgiques et son périodique, il cherchait également à exercer son influence sur l’ensemble des communautés juive anglophones de son époque. Le notable juif anglais Moses Montefiore comptait parmi les abonnés de The Occident qui était lu jusque dans les lointaines colonies britanniques d’Australie et de Nouvelle Zélande. A ce titre, le journal donne à voir le monde culturel, les sensibilités religieuses, les pratiques de lecture et les habitudes sociales des juifs anglophones du milieu du dix-neuvième siècle, en Amérique du nord et par-delà.
 
Mots clés:
Commentaires pour ce journal (0)
Ajouter un commentaire
Publications disponibles sur le site:
524 Publications
15 854 Pages
Entre les années: 1843-1869

 

Ce matériel forme partie des collections des institutions suivantes:

Courtesy of The Schoenberg Center for Electronic Text and Image at the University of Pennsylvania Libraries

 

État de la copie: Moyen
La copie sur papier est en très bon état. Il y a parfois un léger problème de déformation des caractères vers le bord des pages, qui provient du scannage et découle de la manière dont le numéro était relié.