Presse Juive du Passé > Davar [Hébreu]

Tous les journaux

Langues

Sections

Pays de publication

Années de publication

Rechercher des journaux dans les années
Davar [Hébreu]
Fréquence: Quotidien
Langue: Hébreu
Période:
1925 - 1996
Lieu de publication: Tel Aviv (Palestine, Israël)
Rédacteurs: Berl Katznelson (1925-1944); Zalman Shazar (1944-1949); Equipe de rédaction: Herzl Berger, Yechiel Halperin, Haïm Shorer (1949-1953); Haïm Shorer (1954-1966); Yehuda Gotthelf (1966-1970); Hannah Zemer (1970-1990); Yoram Peri rédacteur en chef et Daniel Bloch rédacteur en chef adjoint à partir de 1991 (1990-1995); Ron Ben-Yishaï (1995-1996)
 
Organe de la Histadrout (confédération générale des travailleurs) et principal journal du mouvement travailliste. Fondé en 1925 par Berl Katznelson – intellectuel et dirigeant syndical, l’un des principaux idéologues du mouvement des travailleurs Juifs en Palestine. Katznelsohn souhaitait que ce journal soit un journal « instructif et éducatif » dont l’objectif serait « d’étancher la soif de connaissances et de réflexions de l’ouvrier », et que du point de vue politique « il soit indépendant de toute institution et qu’il ne soit lié à aucun parti ». Peu de temps après sa première parution, le journal a été tiré à 4500 exemplaires, ce qui représentait un tirage supérieur au tirage total des journaux concurrents sur le marché à savoir 'Haaretz' et 'Doar Hayom'; en 1939 son tirage a atteint les 15000 exemplaires. A l’époque mandataire, il était considéré comme le journal officiel des institutions sioniste en Palestine et y a joué un rôle primordial dans la formation de l’opinion de la communauté juive. Depuis la création de l’Etat d’Israël, 'Davar' s’est identifié au parti au pouvoir (le MAPAI parti des ouvriers d'Israël) et a servi de tribune pour ses dirigeants. Ainsi la période de prospérité du parti dans les premières années de l’Etat fut aussi la période où la publication du journal a atteint son apogée. Deux de ses anciens rédacteurs ont occupé de hautes fonctions politiques – Moshé Sharet qui a rempli les fonctions de Ministre des Affaires Etrangères et de Premier Ministre, et Zalman Shazar qui a été Ministre de l’Education et le troisième Président de l’Etat d’Israël. En 1971, 'Davar' a fusionné avec 'La-Markhav' - organe du parti socialiste Ahdut Haavoda, et en 1995 afin d’essayer de renouveler son image dans la lutte pour sa survie, il a pris le nom de Davar Richon. En 1996, après 71 ans d’existence, le journal a cessé de paraître.


 

 

Tout au long de l’existence de 'Davar', de remarquables journalistes et directeurs de rubrique y ont contribué (depuis David Zakaï et Moshé Beilinson jusqu’à Nahum Barnéa). De plus, le journal faisait office d’important foyer littéraire et plus particulièrement lorsque Dov Stock-Sadan était en charge du supplément littéraire (1933-1939). Pendant toute la période de parution du journal, d’importants écrivains et poètes y ont régulièrement participé, parmi lesquels Uri Zvi Greenberg, Gershon Shofman, Jacob Fichman, Eliezer Steinman et Haïm Be'er. En parallèle, divers suppléments et rubriques ont été publiés dans le cadre de 'Davar' et sont devenus des biens culturels inaliénables tels que 'Davar Hachavoua' premier supplément hebdomadaire de la presse hébraïque quotidienne; 'Davar Leyéladim' avec pour illustrateurs le peintre Nahum Gutmann et le caricaturiste Arié Navon ainsi que La chronique hebdomadaire du poète Nathan Altermann – qui traitait les sujets d’actualité sous forme de poèmes. Même après l’arrêt de la publication du journal, le supplément satirique 'Davar Aher' avec la participation de Yaïr Garboz, Shlomo Nitzan, Dani Kermann et bien d’autres, a continué à paraître dans un autre journal, le 'Yediot Aharonot'.

 

 

Mots clés:
Commentaires pour ce journal (0)
Ajouter un commentaire
Ce matériel est presenté grâce à: La foundation:
l'Institut Lavon, La nouvelle Histadrut

 

Publications disponibles sur le site:
17 845 Publications
216 114 Pages
Entre les années: 1925-1981

 

Ce matériel forme partie des collections des institutions suivantes:

La Bibliothèque nationale d’Israël

 

État de la copie: Bon
Copie du microfilm en bon état. La plupart des problèmes se situent dans les marges des colonnes et sont dues à l'archivage et au traitement des copies papier : marques de reliure, papier décoloré, déchirures.