Der moment

Tous les journaux

Langues

Sections

Pays de publication

Années de publication

Rechercher des journaux dans les années
Der moment
Fréquence: quotidien
Langue: Yiddish
Période:
1910 - 1939
Pays: Pologne
Lieu de publication: Varsovie (Pologne)
Rédacteurs: Zvi Prilotsky, Noah Prilotsky

 
L'un des deux quotidiens les plus anciens et les plus importants publiés en yiddish à Varsovie. Son premier numéro parut le 5 novembre 1910 et il continua de paraître au début de la deuxième guerre mondiale, jusqu'au 22 septembre 1939. 
 
Le fondateur du journal fut Noah Prilotsky (1882-1941), le dirigeant du parti juif volkiste en Pologne, qui préconisait l'autonomie nationale culturelle comme solution pour perpétuer l'existence juive dans les différents pays du monde. Le rédacteur en chef officiel du journal fut pendant toutes les années de sa parution le père de Noah Prilotsky, Zvi (1862-1942), pionnier de la presse quotidienne en yiddish à Varsovie, fondateur du journal Der Wag (1905-1907). 
 
Pendant ses premières années, le journal préserva son aspect apolitique, malgré un ton clairement pro-sioniste d'une part, et son opposition aux tendances assimilatrices de l'autre. Hillel Zeitlin fut son journaliste politique dominant. Pendant les deux premières années de l'existence du journal, Chalom Aleichem y écrivit régulièrement, de même que des écrivains et des militants culturels connus, dont la participation facilita sa concurrence avec le journal à succès plus ancien Ha-Haynt (1908-1939). 
 
Der moment était de dimension modeste, à l'image des autres journaux de l'époque. Il comprenait quatre à huit pages en semaine et atteignit jusqu'à dix pages entre les deux guerres. A la veille du shabbat et des fêtes le journal doublait de volume. En plus des informations sur l'actualité, juive et en général, il publiait régulièrement des commentaires, des articles d'opinion sur les questions actuelles et des matériaux littéraires variés. Comme c'était l'habitude dans la presse de l'époque et pour atteindre un public de lecteurs le plus diversifié possible, la rédaction de Der moment eu soin pendant toutes ses années de parution de publier simultanément deux romans à épisodes quotidiens. Il s'agissait généralement d'un roman d'un écrivain connu et de qualité (comme par exemple Zalman Shneor) et d'un autre, souvent anonyme, dont le but était d'attirer les lecteurs par un suspens compliqué. Les numéros de fin de semaine et des veilles de fêtes comprenaient également des suppléments sur des thèmes culturels, littéraires, théâtre, sport, maison et famille, humour etc. 
 
Naturellement, l'attention principale du journal se portait vers les sujets internes polonais et en particulier sur la ville de Varsovie. C'est pourquoi il constitue une source de grande importance pour connaître de près la vie de la communauté juive la plus grande d'Europe. 
 
La réussite du quotidien et sa diffusion qui atteignit jusqu'à 20 à 25 mille exemplaires par jour dans les années vingt encouragea la rédaction à publier un journal de l'après-midi à sensation, d'une taille de quatre pages uniquement, Varshavar Radia (1924-1939), qui obtint une large diffusion et de confortables bénéfices. 
 
Vers 1916, Der moment devint le porte-parole officieux du parti volkiste (dirigé, on l'a vu, par Noah Prilotsky). En tant que tel, il se fixa comme but de lutter en priorité pour le droit à l'autonomie culturelle juive (d'abord auprès du gouvernement allemand à la fin de la première guerre mondiale, puis de la Pologne), pour la reconnaissance du yiddish et d'un système scolaire moderne dans cette langue. Sur le plan culturel, il existait une certaine identité entre les revendications des volkistes et celles du parti socialiste juif, le "Bund", et une collaboration en eux, mais à la différence de la presse socialiste en yiddish et anti sioniste déclarée, Der moment fit preuve d'une attitude favorable au sionisme, à l'implantation en Palestine-Eretz Israël et même à la langue hébraïque. Tout au long de son existence, le journal consacra une large place aux comptes-rendus et commentaires sur les évènements qui se déroulaient en Israël et dans le monde juif en général. Sur le plan de la politique nationale, le journal a constamment mis en garde contre la politique anti-juive du gouvernement polonais, en particulier sur le plan économique, et les manifestations d'antisémitisme au sein de la population polonaise. En tant que porte-parole d'un parti identifié avec un public de petits bourgeois, le journal accordait une plus grande place à l'expression des intérêts des petits commerçants et des artisans. 
 
Suite à une mauvaise gestion économique, et en raison de la crise économique mondiale le journal s'effondra financièrement et la seule solution possible fut de le transformer en coopérative sous le nom de "Die Prassa" (1931). Mais le redressement après la crise ne fut pas total. La position du parti volkiste dans le public s'est peu à peu affaiblit, la concurrence permanente de Ha-Haynt et l'échec de la parution de diverses publications amenèrent Der moment à la croisée des chemins. Vers 1935 il devint le porte-parole de la nouvelle organisation sioniste, le mouvement révisionniste dirigé par Vladimir (Zeev) Jabotinsky, dont les articles étaient régulièrement publiés dans le journal. En 1939 le journaliste politique le plus marquant fut Ori Zvi Grynberg qui habitait alors à Varsovie. En 1937 un administrateur judiciaire (également révisionniste) fut nommé et les relations de travail arrivèrent à leur point le plus bas et trouvèrent leur expression dans la grève générale proclamée par le rédacteur en chef, Prilotsky et les cadres du journal non identifiés avec les révisionnistes. Un compromis imposé aux parties permit la continuation normale du journal jusqu'à l'incendie de la rédaction causé par la chute d'un obus allemand le 22 septembre 1939, soir de Yom Kippour. 
 
Der moment est classé dans la base de données "index de la presse yiddish", qui contient tous les articles imprimés dans le journal portant la signature de leur auteur, qu'il s'agisse de son vrai nom ou d'un nom de plume. La base de données possède un index détaillé par sujet qui, combiné au moteur de recherche du site "Presse juive du passé" permet un accès facile à l'énorme quantité d'information renfermée dans les pages de cet important journal. 

Prof. Nathan Cohen
 
Mots clés:
Varsovie
Commentaires pour ce journal (0)
Ajouter un commentaire
Publications disponibles sur le site:
5,808 Publications
35 155 Pages
Entre les années: 1910−1930

 

Ce matériel forme partie des collections des institutions suivantes:
La Bibliothèque nationale d’Israël

 

État de la copie: Bon
Les copies proviennent de microfilms dont l’état est moyen. Elles présentent des problèmes variés, marques de pliage tels que déchirures, endroits flous, salissures. Certaines de ces imperfections sont imputables à l’impression et à la conservation des exemplaires. D’autres sont probablement dues à la prise des microfilms.